BIO

Twin Arrows c’est une rencontre un soir lors d’une dérive nocturne. Adepte d’un « do it yourself » forcené, les cinq parisiens enregistrent leur 1er album dans un local punk de banlieue, et se forge un son entre blues lourd et garage psyché. De l’Angleterre jusqu’aux Balkans, en passant bien sûr par les clubs de l’hexagone, le groupe entame son road trip initiatique sur scène et, selon Gonzaï, « surprend par un contenu à l’image du visuel : brut, sincère, puissant et primitif ».

En 2015, Twin Arrows sort « Hell and Back » chez Modulor, et « ravive un rock sentant la transpiration, le sable et le danger », selon Plugged magazine. Après un passage remarqué au Bars en Trans, le crew fraichement interviewé par Philippe Manoeuvre pour Rock & Folk, partage la scène avec Frustration, JC Satan, Yak, Dr Feelgood, Last Train… et s’imposent comme un groupe incontournable de la scène garage française.

Aujourd’hui, Twin Arrows revient avec « Barbecue The Planet ». L’album aux mélodies pop puissantes est une odyssée entre la terre et l’espace, et nous emmène loin dans un univers post-apocalyptique psyché. Oscillant entre la mélancolie et le chill, Twin Arrows nous raconte planètes, satellites espions, navettes spatiales, villes mortes et lieux secrets. Les cinq membres du groupe se la jouent explorateurs pilotes et nous chantent la terre vue d’en haut. Souvent à deux voix, le chant plane au-dessus des synthés hallucinés et des guitares saturées, soutenu par un groove aux rythmes lourds. Résolument psychédélique, « Barbecue the Planet », un hommage aux dinosaures disparus ?